Eco-attitude

eco attitudepicto EEDDLa recherche-action Eco-attitude s'inscrit dans une dynamique d'expérimentation, de recherche et de développement de nouvelles pratiques ou actions répondant aux enjeux régionaux.

Ce projet part du constat que sensibiliser ne suffit plus : les enjeux environnementaux à venir sont connus de tous par les nombreuses campagnes de sensibilisation qui reposent sur l’information et supposent donc que le public s’auto-convaincra de changer de comportement. Aujourd’hui, nous savons qu’il y a un décalage entre nos idées et nos actes et que les citoyens bien informés, pleins de bonnes intentions ne changent pas pour autant leur comportement dans leur vie quotidienne. Plus qu’un changement de comportement, il s’agit d’un changement culturel, sociologique, politique, psychologique que souhaite mettre en oeuvre l'URCPIE.

Aussi, l'intention à travers la recherche-action Eco Attitude est de faire évoluer les pratiques et méthodes pédagogiques des éducateurs à l’environnement en développant notamment une collaboration avec des chercheurs en sciences humaines pour accompagner le changement d’attitude des citoyens vers des comportements individuels et collectifs respectueux de l’environnement.

Les objectifs opérationnels de ce projet sont de :

  • Expérimenter des pratiques intégrant les apports en sciences humaines qui peuvent apporter des connaissances complémentaires sur les cultures, la société, les comportements... que les éducateurs à l’environnement, souvent formés en sciences de la nature et de l’environnement n’ont pas forcément. Croiser les regards et développer les collaborations entre éducateurs à l’environnement et chercheurs en sciences humaines peut être source d’apport et d’innovation.
  • Entrer dans la culture de l’évaluation par l’auto-évaluation à l’aide d’outils pour enregistrer des résultats sur le moment du « face à face » pédagogique en vue d’un transfert auprès d’autres éducateurs à l'environnement.
  • Contribuer à améliorer la « connaissance scientifique » et à sensibiliser les autres acteurs de l’EEDD et contribuer à l’intégration des sciences humaines dans les pratiques, notamment en analysant et témoignant de nos résultats et acquisitions
Insensa